Skip directly to content

Parlement et Citoyens

Cyril Lage, co-fondateur de Parlement & Citoyens : "Chacun a le droit de participer à l'élaboration des lois"

on mar, 07/16/2013 - 16:02

Par Julien Le Bot

Open Gov, Open Data, ou encore Open Source (liste non exhaustive) : on peut parfois avoir l'impression qu'avec le numérique, c'est "open bar" en matière de recyclage de termes anglosaxons (il faudrait faire un inventaire de tous ces buzzwords insensés). Fort heureusement, avec Parlement et Citoyens, les choses sont claires : comme l'explique Cyril Lage, il s'agit de proposer à celles et ceux qui le souhaitent de s'associer à un parlementaire pour l'aider à rédiger sa proposition de loi. Et comme chacun sait, les internautes n'ont pas nécessairement envie de prendre le pouvoir. A contrario, sur certaines thématiques, chacun peut avoir un bout de solution. Ou un avis éclairé. Cette approche, d'ailleurs, est valable à tous les étages. Du national au local. A quelques mois des municipales de 2014, entretien avec Cyril Lage

DURA LEX, SED LEX

Entretien avec Pascal Derville : QuestionnezVosElus.Org, comment ça marche ?

on lun, 05/27/2013 - 15:39

Par Julien Le Bot

Les médias, comme le disait très bien Eric Scherer au micro de Nicolas Becqet sur son blog MédiaType, ont perdu le monopole de leurs "outils". Et les applications fleurissent qui permettent de modifier l'écosystème de l'information - au sens large. Là où, naguère, les (mass-)médias permettaient (bien imparfaitement) de créer des dispositifs de "suivi" des élus (interviewés) par des électeurs (lecteurs), la désintermédiation (dont parle très bien Simon Schignard) provoquée par la démocratisation des outils d'interaction et de publication en ligne engendre une multplication des propositions permettant d'élargir le dialogue (ou la cacophonie, question de point de vue), voire de modifier les règles du jeu démocratique. Exemples : si l'Open Data peut être considérée comme un vecteur de démocratie ouverte (et de rétablissement de la confiance), il est également possible de travailler sur la mise en relation (plus directe) entre élus (ou ceux qui aspirent à le devenir) et citoyens. Rencontre avec Pascal Derville, fondateur de l'Association FACEP (French association for Civic Education & Participation) qui vient de lancer la version beta de son site : http://beta.questionnezvoselus.org/