Skip directly to content

Institut français

En route pour 2014 avec (notamment) les ateliers #4M Mashrek !

on jeu, 12/19/2013 - 10:58

Par Julien Le Bot

Accélération de l'histoire, présentisme à gogo, tyrannie du buzz et du flux : l'horizon peut parfois paraître un peu court. Et pourtant, .@Yakwala continue (dans ses recherches liées à l'inovation, ses actions de formation, ses développements) ! Et pour 2014, .@CFI (ou Canal France International, agence de coopération dans les médias), l'incubateur beyrouthin .@AltCity.Me et la fondation Skeyes (pour le liberté de la presse et de la culture) ont lancé un appel à projet régional auquel nous sommes associés : #4M Maskrek (ou Mashreq pour les anglophones, mais on ne va pas chipoter). Son objectif : apporter un accompagnement (avec 5 semaines de résidences créatives à Beyrouth) personnalisé pour des porteurs de projets indépendants issues de la région (Liban, Syrie, Jordanie, Palestine, Irak) dans le domaine de l'information en ligne, de la donnée et des nouveaux usages. Lancé le 6 décembre en marge d'une conférence réunissant de nombreux acteurs de l'innovation (dont le journaliste Ziad Maalouf, le co-fondateur de Journalism++ Nicolas Kayser-Bril, et le "digital sherpa" Damien Van Achter), cet appel à projet est ouvert jusqu'au 3 février prochain. Et comme on dit, #PleaseRT !     

Yakwala est en Mauritanie pour orchestrer des ateliers Assalamalekoum Médias !

on ven, 06/15/2012 - 16:05

Par Julien Le Bot

Ceci est un billet pour Nouakchott : après deux jours de présence sur les salons Futur-en-Seine 2012 et i-Expo, Yakwala est (déjà) reparti sur le front (des usages et de la formation) en allant au plus près des spécificités des territoires et des besoins des professionnels. En l'occurence, c'est en marge du festival de musique Assalamalekoum (cinquième du nom), co-organisé par l'Institut français de Mauritanie, que Yakwala va pouvoir mettre en place toute une série d'ateliers destinés à accompagner les journalistes mauritaniens dans leurs pratiques (numériques et culturelles).