Skip directly to content

Innovation ouverte

Un tour de France des innovations démocratiques locales ? D'accord, mais pourquoi ?

on mar, 09/17/2013 - 18:42

Par Julien Le Bot

A quelques mois des élections municipales en France, les médias fomentent dans leurs officines leurs projets de couverture de cette échéance majeure, les partis politiques s'efforcent de mettre leurs troupes en ordre de bataille, et les compteurs s'affolent : quid de la participation ? La participation, ce n'est plus seulement une affaire de vote (quand bien même les institutions fonctionnent encore sur ce calendrier de la représentation). Sur la Toile, ce sont les usages qui continuent de changer. Des projets qui se montent. Des collectifs qui se mobilisent (déjà entendues ici : QuestionnezVosElus, Opération Carticipe Strasbourg avec Rue89Strasbourg,...).  Et des pratiques locales qui, parfois, passent sous l'écran radar des comptes Twitter, des conférences sur l'Open Gov et des chroniques portant sur les lois (mi-figues mi-raisin) sur la transparence de la vie publique. Entretien avec Armel Le Coz, designer de services, à quelques jours d'un Tour de France (à pide, en stop, au gré des rencontres) des innovations démocratiques.  

Boussole

"L'innovation ouverte", kézako ? Conversation avec @NicolasLoubet

on dim, 02/17/2013 - 09:15

Par Julien Le Bot

Open Bidouille Camp #2 (dans la veine des "FabLabs"), Netexplo 2013 (innovation numérique à tout crin), opération "carticipation à Laval" (un travail de concertation proposé par le cabinet Repérage urbain) : le remue-méninge bat son plein pour tenter de circonscrire les opportunités liées au web et la praxis se démène à tout va pour en mesurer les enjeux. Dans ce contexte de transformation radicale des usages, il ne faut pas se leurrer non plus : comme le soulignait récemment Alexis Mons, "le Net veut changer le monde, il ne veut pas prendre le pouvoir". Au fond, tout est affaire de dosage. D'alchimie. De design, peut-être. La Toile change la donne dans tout un tas de situations quotidiennes (production de sens, de valeur, de contenus, d'outils), mais il faut prendre le temps d'appréhender ces transformations à l'epreuve des faits. Des communautés. De la participation (ou non) des audiences, des internautes, des promeneurs connectés (et de leurs prothèses : les smartphones). Entretien avec Nicolas Loubet, "social media designer" chez Knowtex et directeur associé chez U-Maps.  

Le journalisme, la R&D et les sentiers de l’innovation pour 2013

on lun, 01/07/2013 - 19:07

Par Julien Le Bot

L’innovation, pour un média, c’est quoi, finalement ? « L’histoire est une galerie de tableaux où il y a peu d’originaux et beaucoup de copies », écrivait Alexis de Tocqueville (dont l’ouvrage L’Ancien régime et la Révolution a, paraît-il, la cote chez des dirigeants chinois). L’écrivain français décelait alors, derrière les ruptures manifestes provoquées par la Révolution, des éléments de continuité historique. Autrement dit, une révolution peut parfois en cacher une autre (qui était déjà là). Quoi qu’il en soit, en matière de journalisme et de numérique, le paysage se déplace, le puzzle se (re)compose, et les sentiers de l’innovation sont (toujours) ouverts : les médias doivent investir sur de la R&D au sens large (sur les formats, les récits, les supports, les données) et des acteurs comme Yakwala sont prêts (et déterminés) à accompagner le mouvement. A cet égard, c’est notamment en passant, en misant, et en s’engageant dans de nouvelles collaborations entre start-ups et groupe de médias que le « schmilbilck numérique » pourra avancer. Objectif : maintenir des exigences éditoriales et fabriquer les méthodes et outils de demain.

DavisWiki : Un wiki hyperlocal peut en cacher plein d'autres (et plus si affinités) !

on jeu, 10/25/2012 - 14:02

Par Julien Le Bot

Pour ceux qui apprécient sur les variations sur le thème de l'(hyper-)local (comme pratique démocratique de partage/diffusion d'informations reposant sur les outils numériques avec un ancrage territorial resserré), il n'est pas inutile d'aller jeter un oeil du côté de l'aventure LocalWiki. Ce n'est pas, comme on pourrait le penser, un "Open Journalism Toolkit", ni même un ensemble de flux locaux et d'informations participatives (au sens courant du terme) comme on peut en trouver sur  la plateforme  N0tice - qui vient de passer sur une V2 de ses outils -  pilotée par Sarah Hartley, community strategist du Guardian Media Group. Il s'agit bien plutôt de permettre à tout un chacun de "s'approprier" - un terme revendiqué par Philip Neustrom, co-fondateur du site pionnier DavisWiki avant de devenir responsable de la plateforme LocalWiki - son territoire et son histoire en co-construisant le récit de ce qui s'y passe, de ce qui s'y trouve, et de ce qui le singularise. Un projet qui après avoir été qualifié de "meilleur wiki local" par le Nieman Journalism Lab de Harvard, a reçu, en 2010, le soutien de la Knight Foundation (dans le cadre de son News Challenge).

De l'innovation ouverte et de l'Open Data dans une livraison estivale et bariolée de liens vagabonds

on jeu, 07/12/2012 - 08:06

Par Julien Le Bot

Gustave Flaubert n’était pas seulement un anarchiste obstiné, c’était aussi un esthète insoumis. Qui avait tout compris aux mouvements qui animent les choses et agitent (le cours de) l’histoire. En témoigne, dans son Dictionnaire des idées reçues, une entrée lumineuse. « Innovation : toujours dangereuse ». A plus forte raison, sans doute, quand elle se fait de manière ouverte puisque tout un chacun est en mesure de se l’approprier. De ce point de vue, le mouvement de l’Open Data est un bonne nouvelle pour la démocratie – comme devenir commun, horizon partagé, et espace public – et l’innovation est en passe d’être au service de tous – tout en étant soutenue par chacun. Yakwala soutient et accompagne à sa manière cette recherche permanente d’innovation ouverte – Open Innovation pour les intimes - en développant des outils pour que vivent les données et l’information (hyper-)locales. Liens vagabonds pour suivre le mouvement.