Skip directly to content

Innovation

#4M Mashreq : Journalisme, innovation et coopération

on ven, 10/10/2014 - 08:37

Par Julien Le Bot

L’innovation, drôle de concept. Quand on ne sait plus quoi faire (parce que c’est la panique à bord ou la débandade dans les kiosques), on innove. L’innovation, si elle existe, est d’abord, à y regarder de près, une réalité à géométrie variable. À quelques jours du forum #4M de Beyrouth, mais surtout, à quelques encablures de mes derniers jours de travail aux côtés des équipes du programme #4M Mashreq soutenu par CFI, je souhaiterais partager quelques impressions. Sur le journalisme, l’innovation et le numérique.

La vérité (du texte) et la délicatesse (de l'algo), kézako ? Une piste (encore une) avec Quentin Pleplé

on mar, 07/22/2014 - 12:48

Par Julien Le Bot 

Les robots d'Associated Press se sont donc mis au travail, expliquait ce matin Thomas Oliveau, pour écrire leurs "premiers articles".  Le robot, l'algorithme, le croisement de données, tout ça : le sérail éditorial doit aujourd'hui repenser son travail. Réinventer sa langue. Et se réapproprier son horizon : le contenu, le sens, l'info. Si l'automate bastonne de la brève, quid de l'humain ? Du coup d'oeil ? De l'entretien ? Ceci rejoint toutes ces rencontres et ces initiatives croisées ici ou là par notre équipe : que l'on se souvienne de Trooclick, qui travaille sur son outil qui trie, filtre et évalue des données économiques, ou de Syllabs, qui "collecte, analyse et génère" des contenus spécialisés. Tout ceci est bien froid, pensez-vous ? Quel rapport avec le journalisme ou l'écriture, finalement ? Et pourquoi pas, tant qu'on y est, un algorithme pour nous donner son sentiment sur Louis-Ferdinand Céline. "L'Amour c'est l'infini mis à la portée des caniches" , il en dit quoi, Monsieur l'Algo ? Le style ne se décrète pas. Mais manifestement, tout s'apprend. Conversation avec Quentin Pleplé, de Short Edition.  

#4M Mashrek : de l'art d'associer innovation ouverte et incubation éphémère pour soutenir les nouveaux médias

on lun, 04/28/2014 - 08:13

Par Julien Le Bot

Traduire, c'est trahir. Et écrire, c'est ici réduire. Depuis lundi 21 avril 2014, @AltCity (situé au coeur cosmopolite de Beyrouth, du côté de Hamra, avec ses immeubles élégants ou déglingés, ses néons hurlants, et son macadam intranquille) accueille neuf porteurs de projets (venus de Palestine, d'Irak, de Syrie et du Liban) dans le cadre du programme #4M Mashrek (ou Mashreq pour les anglophones). Trois partenaires (AltCity, CFI et la fondation Skeyes) et un horizon : permettre à des rédactions (et/ou des porteurs de projets éditoriaux) de transformer leurs pratiques, leurs usages, leurs sites web (et/ou leurs applications).

La méthode est à la fois artisanale (c'est-à-dire exigente, méticuleuse et pragmatique) et coopérative (dans le sillage du #journocamp organisé à Paris le 3 avril dernier, continuons d'explorer les potentialités émancipatrices des effets de réseau). Quant au canevas, il s'agit de penser web, global, soutenable, durable. Et innovant. Avec les moyens du bord. Rencontre avec Ayman Mhanna, directeur de la fondation Skeyes, puis avec David Munir Nabti, fondateur de l'incubateur beyrouthin AltCity.      

C'est quoi, la marque de fabrique du HybLab ? Entretien avec Julien Kostrèche

on lun, 02/03/2014 - 10:24

Par Julien Le Bot

Une "Folle journée" peut en cacher bien d'autres : c'est à l'occasion d'une visite éclair à Nantes (pour travailler avec des étudiants de l'école Sciences Com) que nous avons pu rencontrer Julien Kostrèche, co-fondateur de l'association Ouest MédiaLab qui, en ce moment, pilote la deuxième édition de l'atelier de datajournalisme HybLab. Une formidable aventure associant des écoles de la région, des médias locaux, et des universitaires (au sens large). En pleine période d'agitation pré-électorale (mentionnons le hackathon organisé les 30 et 31 janvier par nos amis de l'.@ESJPro de Paris sur le thème des municipales), les rédactions moulinent : comment couvrir "autrement" cette étape ordinaire de la démocratie locale ? Que changent les données dans cette affaire ? Plus largement : comment ne pas sombrer dans l'efferscence sans objet ni sans débouché, et comment contribuer au développement de nouvelles pratiques locales en matière d'innovation dans les médias ? Entretien avec Julien Kostrèche.  

Et on fait comment pour réinventer le journalisme ? Conversation(s) avec @Chouing, @NicolasBecquet & @Cyceron

on dim, 11/10/2013 - 08:21

Par Julien Le Bot

Le changement (dans les rédactions), c'est pour quand ? Les Assises du journalisme 2013, organisées cette année à Metz (en y associant les ObsWeb), ont tenté pendant 3 jours de redonner de l'horizon à une profession (parfois) désorientée par le numérique ("on peut faire autre chose que du buzz, sur le web ?") et empêtrée dans des questions de court-terme ("on change la rotative pour ne rien changer ?"). Sur les affiches, placardées partout dans l'Arsenal, nul ne pouvait ignorer le sens de l'histoire : "Réinventons le journalisme" (après tout, pourquoi pas, puisqu'on n'a pas le choix). En marge des ateliers de travail thématiques, de la couverture de la rédaction éphémère === qu'on peut retrouver ici === (mobilisant une soixantaine d'étudiants en journalisme), et des rencontres en coulisses, entretiens (croisés) avec Cédric Motte (de @Newsresources), Nicolas Becquet (de L'Echo), et Cyrille Franck (de l'agence Ask Médias).

Fête Foraine

Pages