Skip directly to content

Financement participatif

Les défis de la monétisation & la richesse de la donnée pour les (nouveaux) médias

on ven, 05/03/2013 - 08:34

Par Julien Le Bot

Il est toujours intéressant de prendre le temps d'observer les phénomènes de concordance - pour ne pas dire de convergence - des informations dans un secteur donné. A l'heure où les conflits d'interprétation se déchaînent sur les raisons (plus ou moins équivoques comme le montre bien cet article de Pascal Riché) expliquant le blocage du rachat du "fleuron" français (comme son nom ne l'indique pas) Dailymotion par Yahoo!, les éditeurs de contenus (au sens large) en général et les médias en particulier continuent de tenter de se "réinventer" (du point de vue économqie au moins). La semaine dernière, il y avait la matinée de travail organisée par le GESTE dans les locaux de L'Express Roularta (pour s'y replonger, quoi de mieux que le travail de @Cyceron sur Médiaculture). Cette semaine, nous avons le rapport de la commision Roch-Olivier Maistre qui ne nous apprend pas grand chose, finalement, sur l'analyse du contexte puisque, comme le souligne le SPIIL (qu'on ne présente plus ici), nous savions à peu près tout sur les distorsions de concurrence entre les acteurs de la presse papier et les nouveaux agitateurs du numérique. En revanche, un cap est franchi puisque le groupe de travail a su prendre en compte la nécessité de revoir le système des aides pour les orienter vers l'innovation... Et ça tombe bien : parce que du côté de la donnée, des nouveaux formats et du crowdfunding, les choses avancent plutôt bien ! (Brève) Revue de liens & de tweets.         

Aventure éditoriale locale & financement participatif : cap sur (le projet) "Le Phare Ouest" !

on lun, 04/15/2013 - 14:30

Par Julien Le Bot

La "condition numérique", pour reprendre le titre du dernier livre de Bruno Patino et de Jean-François Fogel, n'est pas - ou n'est plus - optionnelle : le réel est (sur le) web, et inversément. Les médias ne le savent que trop (mais leur transformation, devenue nécessaire s'ils veulent survivre, n'en est pas moins délicate à réaliser). Et quelques journalistes, qui n'ont pas forcément envie d'attendre, se mettent à avancer ici ou là quelques propositions éditoriales - quitte à tenter d'inventer leurs propres modèles. Comme le disait justement Jean Abbiateci sur son blog, "je ne sais pas si l'avenir appartient aux journalistes entrepreneurs (...), mais je suis persuadé qu'il appartient aux journalistes entreprenants". Exemple avec le projet "Le Phare Ouest", qui vient de débarquer sur le site de financement participatif KissKissBankBank et qui, début juin 2013, soit dans 6 semaines, 6 jours, 16 heures et 34 minutes (à peu près), devrait faire son apparition sur la Toile. Son credo ? Le Phare Ouest, c'est un nouveau site d'actualité "spécialisé dans l'enquête. En bref, c'est du breton, de l'actu et de la passion". Rencontre avec Sarah Duval, cofondatrice de ce poisson pilote né à Lannion dans le sillage de l'IUT de journalisme.            

Entretien avec @Davanac : digital sherpa & développements éditoriaux tous azimuts

on ven, 02/08/2013 - 10:58

Par Julien Le Bot

Le mot et la chose. Faut-il impérativement "nommer" ce qu'on ne connaît pas vraiment (pour en maîtriser le sens et la portée) ou suffit-il de "suggérer", comme le recommandait à sa façon Mallarmé, ces réalités qui nous entourent et qui, quelque part, comportent leurs parts de rêves ? Appliqué au journalisme (dont les cartes sont allégrement rebattues), ce dilemme peut se traduire par une option : essayer vaille que vaille de construire de nouveaux dispositifs (narratifs, économiques, ou encore pédagogiques) permettant de redonner du sens à cet artisanat en pleine métamorphose. Damien Van Achter fait partie de cette engeance de journalistes qui ont choisi de partir à l'aventure sur des chemins de traverses. De la RTBF à OWNI en passant par les sessions de MasterClass du LabDavanac, entretien glané à Paris, dans un café du VIeme arrondissement, à quelques encablures de Sciences-Po où @Davanac initie les apprentis journalistes aux joies de ces nouvelles pratiques à la croisée du terrain (fondamental), du code (indispensable) et du mode projet.