Skip directly to content

Les défis de la monétisation & la richesse de la donnée pour les (nouveaux) médias

on ven, 05/03/2013 - 08:34

Par Julien Le Bot

Il est toujours intéressant de prendre le temps d'observer les phénomènes de concordance - pour ne pas dire de convergence - des informations dans un secteur donné. A l'heure où les conflits d'interprétation se déchaînent sur les raisons (plus ou moins équivoques comme le montre bien cet article de Pascal Riché) expliquant le blocage du rachat du "fleuron" français (comme son nom ne l'indique pas) Dailymotion par Yahoo!, les éditeurs de contenus (au sens large) en général et les médias en particulier continuent de tenter de se "réinventer" (du point de vue économqie au moins). La semaine dernière, il y avait la matinée de travail organisée par le GESTE dans les locaux de L'Express Roularta (pour s'y replonger, quoi de mieux que le travail de @Cyceron sur Médiaculture). Cette semaine, nous avons le rapport de la commision Roch-Olivier Maistre qui ne nous apprend pas grand chose, finalement, sur l'analyse du contexte puisque, comme le souligne le SPIIL (qu'on ne présente plus ici), nous savions à peu près tout sur les distorsions de concurrence entre les acteurs de la presse papier et les nouveaux agitateurs du numérique. En revanche, un cap est franchi puisque le groupe de travail a su prendre en compte la nécessité de revoir le système des aides pour les orienter vers l'innovation... Et ça tombe bien : parce que du côté de la donnée, des nouveaux formats et du crowdfunding, les choses avancent plutôt bien ! (Brève) Revue de liens & de tweets.         

Commençons, non pas par le commencement, mais par un détour nécessaire. Et qui renvoie au travail que nous effectuons depuis des mois. Si IBM a pris le temps de produire la première vidéo dite "atomique" (sur le making of, tout est expliqué par Michel Alberganti sur Slate.fr), c'est aussi pour nous montrer, dans le cadre d'un film aux qualités esthétiques certes peu engageantes (n'hésitez pas à couper le son), que nous changeons de monde quand on sait changer de perspective :  

Sans avoir à faire allusion à la Renaissance italienne (et pourtant, il y aurait tant à dire sur les orgines culturelles des révolutions qui ont suivi en Europe !), il s'agit de donner un aperçu de l'accessibilité nouvelle à des technologies et savoir-faire(s) qui peuvent modifier nos modèles (de diffusion, de création de contenus, de services, etc). L'infiniment grand (les données), c'est aussi et surtout l'infinement petit : la bonne donnée, à la bonne personne, au bon endroit et au bon moment ! 

Comme nous le disait le 22 avril dernier l'Open Knouledge Foundation, 

Bingo ! Big Data & Web sémantique : il y a de quoi fabriquer de nouvelles façons de faire remonter l'information jusqu'au lecteur-et-internaute-et-mobinaute (et parfois co-financeur quand il participe des logiques de crowdfunding). Si l'on parle de "déluge" (ce mot n'est-il pas déjà devenu un poncif pour nos sociétés) de données et de pléthore de "notifications",  il faut filter, produire, émanciper : éditer, en somme !

Nous n'y sommes pas encore. Mais on avance. D'aucuns commencent à le comprendre. Notamment en Bretagne où le paysage de l'information locale pourrait changer :  

En effet, comme l'expliquait Vincent Berdot sur 01Net en évoquant les prolongements possibles dans cette approche #OpenData : 

"Libre à Ouest France de faire payer ou non ses données lorsqu’elles sont réutilisées par un acteur commercial."

Ce n'est pas tout ! Côté financements participatifs (pour ne pas dire "crowdfunding") et montage de projets éditoriaux (indépendants cette fois), nous traversons une période de recherche et de (plein) développement ! 

Inventaire (non)-exhaustif sur KissKissBankBank ? Allez voir là !

Enfin, et pour boucler notre petit tour sur les chantiers numériques à la croisée de l'éditorial et du numérique : il y a bien entendu le formidable travail de datajournalisme (#DDj pour les intimes) effectué par Jean Abbatieci et l'équipe d'Ask Médias sur le marché de l'art. Résultat : les voici nominés aux Datajournalism Awards 2013 ! WeDoData et son Pariteur s'y retrouvent également, d'ailleurs !  

"Last but not least", un tweet de Damien Van Achter ce matin :  

Manifestement, l'équipe de Journalism++ nous prépare quelque projet prometteur avec http://dataplayer.org/ !

En somme, nul ne saurait contester qu'il est nécessaire d'investir sur le numérique au service des usages et du numérique ! De soutenir les efforts menés par des équipes qui, sur des projets, fabriquent de nouvelles propositions (éditoriales) tout en essayant, modestement, de réinventer une grammaire dont nous ne connaissons pas encore tous les codes.

Le "redressement productif", en un mot, il est notamment de ce côté-là !    

--

Crédit : @MutedNarayan (Licence Creative Commons)