Skip directly to content

Le blog de Julien Le Bot

Faut-il prendre la tangente pour repenser l’écosystème médiatique ?

on jeu, 01/24/2013 - 10:23

Par Julien Le Bot (avec Christophe Dugué, Nicolas L'Helgouac'h et Yann Rotil)

S’il est un article sur lequel s’appuyer pour rebondir, ce n’est certainement pas sur le « Manifeste pour un autre journalisme » de la revue XXI qui a tant fait parlé de lui, qui a été âprement discuté et remis à sa place, et  dont nous avons, du reste, déjà parlé : certes, gare au « bluff technologique ». Le journalisme, c’est un certain rapport au réel, une attitude mêlant curiosité et sens du moment (du Kairos, disaient naguère les Grecs), et un invariable artisanat (le récit étant son outil). A contrario, si la « médiasphère », chère à Régis Debray, est en train de changer (nous n’en sommes plus à la « vidéosphère »), il est opportun d’essayer de voir comment prendre en main cette affaire au profit de la connaissance (l’université n’est plus ce qu’elle était à l’heure de Wikipédia), de l’information (qui transite et voyage partout, à la vitesse de l’éclair ou, plus communément, d’un « retweet »), ou de la démocratie (tant qu’on y est). De ce point de vue, le dernier article d’Eric Scherer, sur le blog Méta-Média, vise juste : « The Next Big Thing ? », demande-t-il ? « L’offre de contenus personnalisés par des médias de précision ». Zigzags et voies de traverses : les fondateurs associés de Yakwala sont engagés dans des travaux qui pourraient nous y conduire.           

Et si l'on essayait de fabriquer des fils d'informations reposant sur des flux données ?

on lun, 01/14/2013 - 10:03

Par Julien Le Bot

Pour qui s'intéresse à la transformation des médias (ce n'est naturellement qu'un des aspects du "devenir-numérique" de nos sociétés) en "data-hubs" pour parler "geek" (ou en entrepôt/échangeur de données), il n'est pas inutile d'aller faire un tour du côté de l'article d'Alex Salkever, "Guns, Money and a data-driven hyperlocal wire service", publié sur l'incontournable site Street Fight Mag. Cet éditeur spécialisé dans les technologies sur Businessweek.com part de la publication d'un article (ô combien, et vous allez le comprendre !) plébiscité par les internautes suite à une enquête réalisée dans le comté de Westchester (près de New York) sur les propriétaires d'armes à feu par un média local, The Journal News. Son principe : élaborer une visualisation de données permettant de mieux connaître son quartier, ses voisins, mais surtout d'appréhender le nombre de "mousquets", comme on disait naguère, aux alentours. Son résultat : le journal a dû faire appel à une société de sécurité pour protéger ses locaux, et le public n'a pas hésité à prendre parti dans cette affaire. Par delà les enjeux purement éditoriaux (étant entendu qu'il s'agit d'un exemple typique de ce qui peut animer le public nord-américain), que peut et doit-on en penser quand on essaie de ré-inventer son média (local ou non, du reste) ?

Le journalisme, la R&D et les sentiers de l’innovation pour 2013

on lun, 01/07/2013 - 19:07

Par Julien Le Bot

L’innovation, pour un média, c’est quoi, finalement ? « L’histoire est une galerie de tableaux où il y a peu d’originaux et beaucoup de copies », écrivait Alexis de Tocqueville (dont l’ouvrage L’Ancien régime et la Révolution a, paraît-il, la cote chez des dirigeants chinois). L’écrivain français décelait alors, derrière les ruptures manifestes provoquées par la Révolution, des éléments de continuité historique. Autrement dit, une révolution peut parfois en cacher une autre (qui était déjà là). Quoi qu’il en soit, en matière de journalisme et de numérique, le paysage se déplace, le puzzle se (re)compose, et les sentiers de l’innovation sont (toujours) ouverts : les médias doivent investir sur de la R&D au sens large (sur les formats, les récits, les supports, les données) et des acteurs comme Yakwala sont prêts (et déterminés) à accompagner le mouvement. A cet égard, c’est notamment en passant, en misant, et en s’engageant dans de nouvelles collaborations entre start-ups et groupe de médias que le « schmilbilck numérique » pourra avancer. Objectif : maintenir des exigences éditoriales et fabriquer les méthodes et outils de demain.

L'avenir de la géolocalisation passe-t-il par le temps réel ?

on mer, 12/19/2012 - 16:19

Par Julien Le Bot

Le déluge de données qui vient (ou qui est déjà là) n'est-il pas de nature à changer la donne pour nous autres, humbles individus incarnés ici et là, smartphones en mains ? Les enjeux, naturellement, sont multiples, la compréhension du monde qui en découle s'en trouve métamorphosée, et l'industrie (des médias, par exemple) peut et doit s'en préoccuper. Parce que l'avenir, c'est ici et maintenant, quand on y regarde de plus près. Dans le sillage des Entretiens du nouveau monde industriel (qui ont bien su montrer quelques uns des enjeux cognitifs, culturels, ou technologiques), Yakwala continue ses prospections sur l'évolution des usages. Et aux Etats-Unis, une nouvelle application, répondant au nom de Spindle, tente d'associer et/ou de croiser la géolocalisation, le temps réel et la recommandation.  

L'Open Data dans tous ses états (en cette fin d'année 2012)

on ven, 12/07/2012 - 13:15

Par Julien Le Bot

La question du bon usage (ou non) des "données ouvertes" (accessibles et ré-utlisables par n'importe quel personne, média ou entreprise) reste, précisément, "ouverte". Le champ des possibles est immense et Yakwala compte bien continuer d'explorer les voies possibles permettant de transformer ces fameuses "data" en informations, en services, ou plus simplement en "réalité quotidienne" pour le quidam.  Si l'alchimie sur laquelle travaille Yakwala dansle cadre de sa R&D implique plus particulièrement l'intersection (ou plutôt le croisement) entre le temps réel et la géographie (le flux et la géolocalisation), force est de constater que les innovations font florès un peu partout en cette fin d'année. Là où, à Londres, l'Open Data Institute ouvrait ses portes en fanfare, la start-up Qunb présentait aux participants du rendez-vous annuel LeWeb12 son approche "pragmatique" (et fantastique !) des données puisqu'il s'agit, au bout du compte de mettre les "chiffres" et le "big data" au service du public.     

Pages